Les événements à la Une

 

  

Cliquer sur l’image de votre choix pour l’agrandir …      ou voir ci-dessous les informations en détail

Pour demander une publication de votre événement sur le site de l’UP Arbois, cliquez sur ce lien


LE LIVRE DU MOIS – MARS 2019  –  » LA PAROLE S’EST FAITE CHAIR  » –  David Hockley

Un évangélique embrasse la foi catholique

Dans cet ouvrage, l’auteur, David Hockley – protestant évangélique convaincu, fils d’un pasteur anglais – nous invite à vivre avec lui un véritable cheminement spirituel et intellectuel, certes exigeant, mais formateur. Au fil des pages (pour certaines, au contenu très dense, voire complexe [mais ça vaut le coup de s’accrocher !]…), on voit comment l’auteur a découvert et fait sienne la foi catholique, au terme d’un travail personnel très approfondi sur le contenu et l’expression de la foi chez les catholiques. Les thèmes abordés- l’Eucharistie, la Bible, l’Église, la Vierge Marie – sont longuement développés et toujours éclairés par des citations extraites de la Sainte Écriture. Nous ne pouvons qu’être touchés par la connaissance et l’amour de l’auteur pour les textes bibliques qu’il choisit soigneusement pour étayer ses réflexions. Grâce à ce livre qui, à bien des égards, dépasse les limites d’un simple témoignage émotionnel, nous, catholiques, aurons-nous l’audace de suivre l’auteur dans sa démarche et de faire l’expérience d’une véritable rencontre personnelle avec Dieu, en Église, ayant pleinement conscience de ce que nous faisons et de ce que nous vivons ?

Disponible en prêt à la Bibliothèque de Calas  ou  en vente aux Éditions L’Œuvre – 181 pages, 21€

Retrouver les livres des mois précédents


LUTTE CONTRE LA PÉDOPHILIE DANS L’ÉGLISE

Suite au sommet pour lutter contre la pédophilie et les abus sexuels dans l’ Église, le pape François a conclu ce dimanche avec un texte que je souhaite vous communiquer.

Il pourra être nécessaire de le coupler avec la lettre au peuple de Dieu du mois d’août que vous avez sur le site du Vatican.

Cette épreuve qui touche d’abord les victimes mais aussi toute l’ Église est un défi que nous avons à relever courageusement.

J’ai noté quelques extraits de cette lettre.

Que le Seigneur nous accompagne et nous convertisse.

Père Richard.

Extrait

« Enfin, je voudrais souligner l’importance de la nécessité de transformer ce mal en une opportunité de purification. Regardons la figure d’Édith Stein – Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, – certaine que « dans la nuit la plus obscure surgissent les plus grands prophètes et les plus grands saints. Mais le courant vivifiant de la vie mystique demeure invisible. Il est certain que les événements décisifs de l’histoire du monde ont été essentiellement influencés par des âmes dont rien n’est dit dans les livres d’histoire. Et quelles sont les âmes que nous devrons remercier pour les événements décisifs de notre vie personnelle, c’est une chose que nous saurons seulement le jour où tout ce qui est caché sera manifesté ». Le saint peuple fidèle de Dieu, dans son silence quotidien, sous de nombreuses formes et de bien des manières continue de rendre visible et atteste, avec une espérance ‘‘obstinée’’, que le Seigneur n’abandonne pas, qu’il soutient le dévouement constant et, en de nombreuses situations, souffrant de ses fils. Le saint et patient peuple fidèle de Dieu, soutenu et vivifié par l’Esprit Saint, est le meilleur visage de l’Église prophétique qui sait mettre au centre son Seigneur en se donnant chaque jour. Ce sera précisément ce saint peuple de Dieu qui nous libérera du fléau du cléricalisme, terrain fertile de toutes ces abominations.

Le meilleur résultat et la plus efficace résolution que nous puissions offrir aux victimes, au peuple de la Sainte Mère Église et au monde entier, c’est l’engagement à une conversion personnelle et collective, l’humilité d’apprendre, d’écouter, d’assister et de protéger les plus vulnérables.

Je lance un appel pressant pour la lutte, à tous les niveaux, contre les abus sur mineurs – dans le domaine sexuel comme dans d’autres domaines – de la part de toutes les autorités comme des personnes individuelles, car il s’agit de crimes abominables qui doivent disparaître de la face de la terre. Beaucoup de victimes cachées dans les familles et dans divers milieux de nos sociétés, le demandent. »  Pape François – Lire la lettre du Pape François